LOGO AMVJO 2

 

LES MUSICALES DU JAUR 19 juin – 20 septembre

15e AUTOUR DU QUATUOR 17 au 23 Août

Récital Violoncelle Piano

Aucun de ces deux jeunes prodiges n’a encore 20 ans ! Mais chacun a d’ores et déjà à son actif un nombre incroyable de concerts et de prix. 
Que ce soit en tant que soliste ou chambriste, à chacun de leurs passages ils laissent aux auditeurs le souvenir de moments musicaux inoubliables.

Irène RANDRIANJANAKA

 Irène RANDRIANJANAKA sera en compagnie de Thomas CALLAUX - Ruben Gonzalez DEL CAMINO, deux jeunes musiciens qui vouent une véritable passion à leur instrument : la sacqueboute (ancêtre du trombone). À découvrir absolument !

Souvenir de Roumanie

Le violoniste et compositeur Mathieu Névéol fonde en 2001 NOMAD lib’, ensemble original se produisant en duo, trio et quatuor.  Quatre CDs ont vu le jour depuis.  Lors de leurs nombreux concerts, les musiciens font l’unanimité du public et de la critique par leurs interprétations envoûtantes et électrisantes, empreintes d’une sensibilité profonde.  
Venez les rejoindre dans leur voyage passionnant vers la Roumanie !

Quatuor de L'Estudiantina

L'Estudiantina est un orchestre à plectre ayant pour vocation de jouer et de faire connaître le répertoire existant pour ce type de formation. Sa composition (mandolines, mandoles, guitares, mandoloncelles, contrebasse) en fait la réplique quasi exacte de l'orchestre traditionnel à cordes

Moment d'Orgue Holger Boenstedt

Né en 1954 à Gronau en Westphalie,  Holger Boenstedt  effectue de brillantes études musicales à l’Université de Musique de Detmold et à Hambourg.  Des cours d’Anton Heiller, Gaston Litaize et Harald Vogel (orgue) de Helmuth Rilling  et  Sergiu Celibidache (direction d’orchestre) complèteront sa formation.

Jazz et traditions

Jazz, classique, inspirations contemporaines et musiques du monde s'entrecroiseront dans ce programme sans frontières proposés par deux artistes d'exception. 

Fruits de rencontres entre musiciens d'univers différents, interprètes ou compositeurs, leurs concerts nous invitent au voyage dans le monde des musiques écrites ou improvisées et projettent des éclairages nouveaux sur le répertoire savant, les thèmes traditionnels d'Europe centrale, le tango et le jazz pour créer un langage original et jubilatoire.

Jeunes Talents

 

À découvrir cinq brillants jeunes musiciens à l’avenir prometteur dans un programme qui comporte aussi bien des pièces peu connues que des chefs-d’œuvre du répertoire de la musique de chambre, comme le Quintette pour clarinette et cordes de Mozart

Moment d'Orgue Jacques Séguier

Jacques Séguier est né à Béziers. Ses rencontres avec les orgues de Pézenas, Saint-Pons et Saint-Guillem le Désert  l’ont décidé à apprendre l’orgue et particulièrement à s’intéresser à l’orgue « ancien ».  Son professeur était Mr Xavier Guerner. 

Guitare Flamence Médéric Tabart

La musique accompagne Médéric Tabart dès son plus jeune âge : d’abord la chanson française, puis le classique, la variété internationale, le rock, le jazz, pour découvrir, dans les années ‘90, Paco de Lucía et le flamenco.

Cette passion – tout comme celle de l’escalade, sport qu’il pratique depuis de nombreuses années en professionnel – ne le quittera plus.

Elle le mènera même jusqu’à l’installation d’un atelier de lutherie où il fabrique ses propres guitares.

Lors de ses nombreux concerts, il séduit le public par sa modestie, sa virtuosité et le feu sacré qui habite ses interprétations.

Les jeudistes

 

Ce qui au départ n’était qu’un groupe d’amis français, anglais, hollandais et allemands aimant chanter, est devenu, grâce à des sessions de travail hebdomadaires dans la joie et la bonne humeur, un ensemble vocal tout à fait digne de défendre les couleurs de l’AMVJO.

Moment d'Orgue Peter LEA COX

MUSIQUE POUR REINES ET ROIS
William Walton :                          Crown Imperial
Attribué au roi Henry VIII :        Greensleaves (arr. par Ralph Vaughan Williams)
Georg Friedrich Hændel :           Water Music
Jean Chrétien Bach :                     Tambourin
Felix Mendelssohn-Bartholdy : War March of Priests
Hubert Parry :                               Chorale Prelude 'Eventide'
Percy Fletcher :                             Festival Toccata
Bernard Rose :                              Chimes 
Edward Elgar :                             Pomp and Circumstance op. 39, n°1

 

PETER LEA-COX
Après ses études à la Royal Academy of Music de Londres, Peter Lea-Cox sera d’abord professeur dans cette même institution, puis Cantor à l’église luthérienne de Sainte-Anne et Sainte-Agnès de Londres.


Concertiste accompli, il effectue de nombreuses tournées aux USA et au Danemark, entre autres,  et se produit régulièrement en récital. En 2009, sa passion pour la musique baroque l’amène à donner des conférences sur « Bach et la spiritualité » lors de la Journée Nationale Découverte de Bach, parrainée par la BBC.


Il a également composé de nombreuses œuvres vocales et instrumentales ainsi que des pièces pour orgue.

Trio HOBOKEN

Le Trio Hoboken entre rareté, transcription et création

Fidèle du Festival du Jaur, le Trio Hoboken (Saskia Lethiec, Eric Picard, Jérôme Granjon) en est une fois de plus l’invité, le 15 juin, dans un programme pour le moins original.

Le Trio en mi bémol majeur Hob. XV.28 de Joseph Haydn fait certes partie des « tubes » du répertoire de trio avec piano, mais toute la suite du concert promet de combler les curieux. 
Ce n’est pas tous les jours en effet que l’on entend le Trio « Circulo » de Turina dont les couleurs et la liberté réussissent à merveille aux interprètes.

On avait pu en juger lors d’un concert au musée Carnavalet en début d’année. 
Les Hoboken y avaient également interprété une séduisante transcription de la Rapsodie espagnole de Ravel (par Olivier Kaspar) que l’on retrouve lors de la soirée au Prieuré de Saint-Julien.

Elle se conclut par une création mondiale, qui se veut aussi hommage à la belle région dans laquelle se déroule le Festival du Jaur : le Trio « l’Olarguais » de Christopher Campbell-Howes (né en 1942).

Alain Cochard
Concert Classic.com

Trio Hoboken
(Œuvres Haydn, Turina, Ravel/Kaspar, Campbell-Howes)
15 juin 2012 – 20h 45
Prieuré de Saint-Julien
34390 – Saint Julien
www.amvjo.org / 04 67 23 02 21

Quatuor Archinto


pieure st julien 1
QUATUOR ARCHINTO
Aude Caulé-Lefèvre - Cécile Garcia-Moëller, violons
Raphaëlle Bellanger, alto - François Poly, violoncelle
Récitant : J.C. Branville
Joseph Haydn : Les sept dernières paroles du Christ en croix

 

Les Sept dernières Paroles du Christ et de l'Homme. Commentaires par Jordi Savall. Eté 2007
"Avec "Les Sept Dernières Paroles du Christ sur la Croix" de Joseph Haydn, voici une des œuvres musicales les plus représentatives du "Siècle des Lumières". Plus de deux cents ans nous séparent de cette époque et, malgré cela, son message spirituel et son potentiel expressif gardent toute leur validité et leur pouvoir de suggestion.

La merveilleuse Lumière qui émane de chacune de ces pages est restée intacte, grâce au génie créatif, à la richesse intérieure et à la capacité de symbolisme poético-musical du maître d'Esterházy. 04 20-21-archintowebCes sept mouvements lents – huit si nous comptons l' Introduzione-, réalisés avec une telle variété de recours dans l'invention musicale, dans les rythmes, la dynamique, les tonalités, la sélection des thèmes et cette peinture sonore et expressive exceptionnelle, nous font perdre totalement conscience de la succession de pièces d'aspect et de dimension très semblables.

Mais il faut surtout souligner le facteur essentiel qui donne sa valeur particulière à ce cycle: le climat expressif qui reste constamment d'une intensité et d'une ferveur suprêmement émouvantes. Haydn l'entendait ainsi, quand il nous expliquait son idée: “Chaque Sonate, ou chaque texte, est exprimé par les seuls moyens de la musique instrumentale de telle manière qu’il éveillera nécessairement l’impression la plus profonde dans l’âme de l’auditeur le moins averti” (lettre du 8 avril 1787 à son éditeur de Londres Forster)."

 The Last Words of Christ and of Man. Commentaries by Jordi Savall. Summer of 2007

"Joseph Haydn’s “The 7 Last Words of Christ on the Cross” is one of the most emblematic musical creations of the Age of Enlightenment. More than 200 years later, its spiritual message and expressive power are as vibrant and suggestive as ever. The wonderful Light emanating from each of these pieces remains undimmed, thanks to the composer’s creative genius, his rich inner life and his capacity for poetic/musical symbolism.  Seven slow movements – eight if we count the Introduzione- wrought with such variety in terms of their musical invention, rhythms, dynamics, keys and themes, as well as their exceptionally rich palette of sound and expression, that we are totally oblivious to the fact that they are essentially very similar in terms of form and length. 

But, above all, there is one essential quality that makes this cycle of movements unique: the expressive mood remains one of supremely moving intensity and fervour throughout. Haydn explained his own vision of the work in the following words: “Each Sonata, or rather, each setting of the text, is expressed by instrumental music alone, but in such a way that it creates the most profound impression on even the most inexperienced listener.” (Letter dated 8th April, 1787, to his London publisher William Forster)."